La Nièvre depuis le Cher

Ce matin nous avons pris du recul sur la Côte de Conflans.
Autrefois, juste au bord de la Loire sur la commune de Marzy, on cultivait de la vigne. Je l’ai appris tout récemment en travaillant pour la mise en page d’un livre sur «Les vignes de Marzy» écrit par Élisabeth Franc. Pour avoir un peu de recul sur ce coteau en bord de Loire, nous sommes passés dans le Cher et nous avons pris en photos la Nièvre depuis Cuffy. Ce village de marinier typique de l’activité autour de la rivière conserve de charmantes demeures et mériterait à lui seul un article très étoffé sur mon blog.
Girouettes en fer forgé, sculptures sur les maisons et même parfois sur les toits… mais nous nous sommes consacré au Bec d’Allier et à ses eaux majestueuses. Aujourd’hui c’est notre plus grand voyage depuis les deux mois de confinement. Notre première grande sortie et aussi les premières chaleurs. J’étais ivre d’espace et de ciel, sur le pont entre les deux départements, c’était impressionnant et lourd d’être ici au cœur du fleuve et de voir parfois une personne passer avec son masque. Voir tous les équipements touristiques vides, cette attente du lieu pour recevoir les enfants venant à la rencontre d’un milieu unique, les restaurants fermés qui avaient l’air tristes. Pourtant comme un pouls qui bat avec vigueur la Loire trace son chemin indifférente aux conséquences de l’humaine folie qui pèsent sur nos épaules. Avec regret j’ai quitté les rivages sauvages pour revenir travailler dans mon bureau…Point trop n’en faut, il est préférable de s’habituer à sortir par petites gorgées!

Vous pouvez voir les images en grand en cliquant sur la première photographie et en les utilisant les flèches de votre clavier.















Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Saint-Vérain,le village sans maquillage

Deux villages, deux points de vues

La belle pierre

Escapade, partie 1

Saint-pierre-le-Moutier, pas loin de Tresnay

Escapade - partie 2

La belle chaumière