Articles

Affichage des articles du 2020

Les Mardelles en juillet 2020

Image
Avec les temps de confinement, tout ce que nous avons dû faire et les jours de pluie entretemps… Nous n’étions pas revenus dans nos Mardelles depuis fort longtemps. Il faut dire que la dernière fois c’était trop sec et une tempête avait encombré les eaux de nos mares forestières. Aujourd’hui, voici notre balade en images. Les fourmis ont bien profité de l’absence de visiteurs, elles ont construit un cône impressionnant dans la forêt. Les mares sont toujours encombrées et la vue sur la tourbière est bouchée par les arbres qui ont poussé devant la plateforme d’observation. L’osmonde se porte à merveille, et j’ai juste eu le temps de signaler à Ludmilla qu’une belle libellule passait et de faire une photographie du bras de la fille qui prenait une magnifique photo de la libellule. 

J’ai remarqué que la sécheresse était encore bien présente malgré toutes les précipitations reçues… Hier au soir, j’ai regardé une émission, dans laquelle on voyait des gens acheter des piscines à tour de bras,…

Corvol-d'Embernard avec les nuages

Image
Le temps est magnifique, n'en déplaisent à ceux qui préfèrent le soleil !D’énormes cumulus chargés d’eau offrent un ciel très animé au-dessus du village de Corvol-d’Embernard. Nous sommes partis voir la fontaine sacrée de Saint-Gengoult, elle est au fond du cimetière derrière l’église.Je suis partie par le bas du talus pour tenter de l’approcher par le pré en dessous, mais j’ai repris le bon sens et j’ai rejoint mon chéri qui avec son pragmatisme habituel avait déjà fait ses prises de vue officielles que vous pourrez voir ici.Ensuite après la visite de la fontaine sacrée, j’avais encore mes deux bras (pour ceux qui connaissent la légende, sinon allez visiter le lien précédent pour comprendre…), j’ai remarqué quelques belles choses, les maisons très avenantes et les girouettes détournées. Le paysage environnant est très vallonné et offre de belles vues sur le lointain. Nous étions bien tranquilles à déambuler entre les murs de pierres sèches. Puis nous avons repris la route en part…