Articles

Haut lieu et panorama plein les yeux

Image
Nous sommes passé plus d’une fois par Asnan, village qui a connu le triste sort de perdre deux fois son église, les cloches ne sonnent plus. La route se déroule et c’est presque par hasard u'on aperçoit un panneau un peu vétuste qui signale «Haut lieu de Bourgogne, site d’Asnan». Alors pour une fois nous avons tourné sur la gauche en remettant notre visite à Tannay.







Nous apercevons une statue de la vierge, depuis le village, mais nous devons garer le véhicule et gravir la colline à pied. C’était dur pour nos vieilles guiboles ramollies par deux mois de confinement, maigres les tours d’étang quotidien, nous n’étions pas préparés à une telle ascension. J’ai remarqué tout de suite que la terre était bien blanche, et que nous étions sur un éperon calcaire. C’est une formation qui a été sapée par l’Yonne il y a fort longtemps. Je ne me suis pas étonné de retrouver sur les pentes une végétation qui m’est familière, chênes, genévriers et orchidées comme dans la Drôme. Arrivée au croisemen…

La Nièvre depuis le Cher

Image
Ce matin nous avons pris du recul sur la Côte de Conflans. Autrefois, juste au bord de la Loire sur la commune de Marzy, on cultivait de la vigne. Je l’ai appris tout récemment en travaillant pour la mise en page d’un livre sur «Les vignes de Marzy» écrit par Élisabeth Franc. Pour avoir un peu de recul sur ce coteau en bord de Loire, nous sommes passés dans le Cher et nous avons pris en photos la Nièvre depuis Cuffy. Ce village de marinier typique de l’activité autour de la rivière conserve de charmantes demeures et mériterait à lui seul un article très étoffé sur mon blog. Girouettes en fer forgé, sculptures sur les maisons et même parfois sur les toits… mais nous nous sommes consacré au Bec d’Allier et à ses eaux majestueuses. Aujourd’hui c’est notre plus grand voyage depuis les deux mois de confinement. Notre première grande sortie et aussi les premières chaleurs. J’étais ivre d’espace et de ciel, sur le pont entre les deux départements, c’était impressionnant et lourd d’être ici au …

Mai en fleurs blanches

Image
Avec le confinement, il est impossible de faire des sorties photo, des balades dans les villages ou la forêt. Heureusement juste à côté de la maison, un bel espace vert est encore accessible et j’ai eu la surprise de voir une éclosion de fleurs blanches sur les arbustes. Une douce odeur flotte dans l’air, je décerne la première place au jasmin sur le podium des plaisirs olfactifs. Merci au jardinier qui a pensé à planter ces variétés de petits arbres qui procurent une joyeuse dynamique au printemps. Pendant ce temps, pendant lequel je suis obligée de rester chez moi, j’ai tout de même la chance d’avoir eu du travail et d’avancer dans plusieurs projets qui me tiennent à cœur. Il me manque cependant la liberté de pouvoir continuer d’explorer la Nièvre et le programme des visites remplit désormais plusieurs pages du cahier des sites à voir!










À la recherche du puits ronfleur

Image
J’ai fait cette balade avant le confinement, je ne savais pas alors que je devrais rester chez moi durant les semaines d’après. Avec le recul de quelques jours, je me dis que j’ai eu de la chance de faire cette petite randonnée.  Nous nous sommes rendus à Saint-Benin-des-Bois pour prendre une photographie d’une croix sur la place du village. Mon chéri me dit que ce village n’est pas très intéressant à visiter, mais je suis curieuse de voir l’église qu’il m’avait décrite comme étant particulière. Nous descendons voir l’édifice, en effet avec ses colonnes et son portique c’est plutôt pittoresque.  J’aperçois de nombreux panneaux sur la place à côté du monument, et l’un d’eux m’intrigue, on y parle d’un puits ronfleur. Sur l’image, cela avait l’air très romantique, j’ai demandé à mon amoureux si nous pouvions aller voir ce puits. J’étais vraiment attiré et il a dit OK, mais on cherche un moyen de se rapprocher en voiture. Là, j’ai sorti ma panoplie technologique pour calculer un itinéraire…

Morvan, Marigny-l'Église près du Crescent

Image
En ce moment, nous nous rendons assez souvent dans le Morvan pour travailler à un projet très personnel. Après une délicieuse pause à Saint-Léger-Vauban, nous avons repris la route surplombant le lac du Crescent et avons fait une halte digestive à Marigny-l'Église.
Près de l’église, j’ai trouvé un lieu que j’ai bien examiné et qui m’a beaucoup intrigué. Sur la façade, de nombreuses décorations témoignent d’un esprit libre et créatif, ce qui a toujours sur moi une forte attractivité. En regardant les fenêtres, j’ai aperçu le dos d’assiettes et suspendu là, une robe blanche très ancienne. Peut-être qu’il y a aussi des poupées de porcelaine et toutes sortes de choses merveilleuses et anciennes, mais ce n’est que ce que j’imagine. Par discrétion je n'ai pas photographié cette fenêtre, mais au-dessus j'ai capturé un joli bateau à voile. J’aurais aimé alors qu’une femme sorte et m’entraîne dans la visite d’un atelier étrange où les souvenirs des années 1900 seraient réparés et ra…