Articles

Affichage des articles du juin, 2017

Illustrer un livre

Image
Peu à peu, au fil des années passées ici je me suis intégrée. J’ai découvert la Nièvre, mais je continue de le faire, car ce que j’aime avant tout dans la vie, c’est apprendre. Je suis entrée comme graphiste à la Camosine qui est une association de sauvegarde du patrimoine, mais ils ont la particularité d’avoir un secteur éditorial, grâce auquel ils divulguent un savoir sur le patrimoine de la Nièvre. Celui-ci me permet d’en apprendre beaucoup plus sur ce département. De belles rencontres en découlent, des artistes, des auteurs, des imprimeurs...



Pour une future publication, j’ai dû aller sur le terrain, il s’agit d’un ouvrage basé sur les journaux des curés du 19e siècle. L’aventure de Bernadette Petit qui écrit le livre est assez originale, elle nous a emmenés au bord de la Loire, à Saint-Hilaire et à Port-Tharreau pour que nous puissions photographier et voir comment nous allons illustrer son ouvrage.

Les illustrations doivent représenter 50 % du livre, il est donc important d’acco…

À la recherche de la chapelle perdue

Image
En apprenant qu'il y avait une chapelle en ruine sur la commune de Marzy nous avons voulu la voir. Après un repérage sur google map, nous voilà partis, munis de la tablette géolocalisée. Suivant la balise nous nous sommes enfoncés dans un petit chemin de plus en plus herbeux.
Ce petit chemin, vraiment pas avenant, nous conduisit auprès d'une borne de pierre, la chapelle était bien là mais c'est une forêt d'orties qui nous barre la vue.




Qu'à cela ne tienne! Notre cher web-croqueur, armé de son bâton de pèlerin va de l'avant et tente de voir... Nous avons vu une belle barrière pleine de piquants de fer.
Seule une pierre commentée laisse à penser que nous étions à l'endroit de l'édifice.


Nous tentons de contourner l'obstacle, il veut voir la chapelle et rien ne doit se mettre en travers de son chemin. Au final, nous trouvons un passage "officiel" que je soulève tant bien que mal pendant que le baroudeur crapahute.
Je laisse au photographe l…