Morvan, Marigny-l'Église près du Crescent

En ce moment, nous nous rendons assez souvent dans le Morvan pour travailler à un projet très personnel. Après une délicieuse pause à Saint-Léger-Vauban, nous avons repris la route surplombant le lac du Crescent et avons fait une halte digestive à Marigny-l'Église.

Près de l’église, j’ai trouvé un lieu que j’ai bien examiné et qui m’a beaucoup intrigué. Sur la façade, de nombreuses décorations témoignent d’un esprit libre et créatif, ce qui a toujours sur moi une forte attractivité. En regardant les fenêtres, j’ai aperçu le dos d’assiettes et suspendu là, une robe blanche très ancienne. Peut-être qu’il y a aussi des poupées de porcelaine et toutes sortes de choses merveilleuses et anciennes, mais ce n’est que ce que j’imagine. Par discrétion je n'ai pas photographié cette fenêtre, mais au-dessus j'ai capturé un joli bateau à voile. J’aurais aimé alors qu’une femme sorte et m’entraîne dans la visite d’un atelier étrange où les souvenirs des années 1900 seraient réparés et raccommodés avec une machine à coudre magique à pédalier. Rien ne s’est produit de tel, aussi j’ai gravi la petite route en quête d’autres trouvailles. Les fleurs tapissent les bas des murs, un château dont la porte s’encadre de colonnes de marbre roses et de deux cariatides m’impressionne, puis un tapis de primevère, un beau puits, et le tour du village est bouclé sans me donner de réponse à l’énigme de l’atelier aux poupées… Je regarde une fois encore le village de loin qui disparait après un tournant. J’aimerais que ce samedi ne finisse pas et rester dans la douceur de ces beaux paysages, mais il faut rentrer travailler et reprendre le stylet et les pinceaux!





















Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Deux villages, deux points de vues

La belle pierre

Après les intempéries

Saint-Vérain,le village sans maquillage

La belle chaumière

Grosses cylindrées

Mes vacances avec ma mère