Comme une princesse endormie

Certains lieux sont tellement cachés et abandonnés par leurs habitants qu'ils prennent une dimension magique. C'est le cas de la chartreuse de Bellary, où coule un ruisseaux qui n'a pas du toujours être aussi doux.
C'est entre fleurs et papillons que j’ai laisser flotter mon regard.
Parfois, j’ai le sentiment d'être toutes serrée dans le temps, de n'avoir pas d'espace pour souffler ou rêver, mais là prés de ses murs j’ai trouvé une faille dans le temps.
Il paraitrait d'ailleurs qu'une fée réside dans les lieux et qu'on l'entend parfois chanter.










Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Allons voir les orchidées

Entre l'eau et le ciel

Petite escapade en Dauphiné

Mardelles hivernales

Mes vacances avec ma mère

Grosses cylindrées

Asnois, le village qui a une brocante dans le cœur