mercredi 15 octobre 2014

Découverte de la Nièvre avec la frotsi



Un éductour est organisé afin de permettre aux professionnels des offices de tourisme de mieux connaître les sites sur lesquels ils envoient les touristes.
C'est dans ce cadre que j'ai fait la visite de Pougues-les-Eaux avec un géocaching, de la tour du Pouilly-Fumé et du musée d'art de Nevers.
Nous avons commencé par nous rendre au casino planétarium de Pougues. Là une jeune hôtesse nous a expliquer que le planétarium ne fonctionnait plus.
Toutefois nous avons visité l'équipement de loisir qui comprend un vaste restaurant avec terrasse, le tout forme une île qu'entoure un bassin d'eau végétalisée par des roseaux et nénuphars.
J'ai noté qu'on pouvait y organiser des fêtes de mariage et aussi qu'il y avait une magnifique salle de spectacle modulable.










 



J'ai été bluffée et j'ai compris que c'était un atout économique pour une ville comme Pougues-les-Eaux qui fût par le passé la station thermale des rois.
Conviée à un géocaching j'ai découvert aussi le parc merveilleux où plane un sentiment de nostalgie qui n'a pas fait apparaître qu'à moi seule un défilé de belle dame à la mode de la belle époque entourée de leur parfum de mystère.
Les belles maisons qui de chaque côté de la grille d'entrée semblent endormies seront elle réveillées un jour par les outils modernes que sont les GPS qui nous ont guidés vers la cache du petit trésor?
Tout les collègues sont restés sur ce petit goût d'envie, devant de tel joyaux encore abandonnés dans la verdure; en attente de la levée de l'emprise des quelques lobbys ou de l'apaisement politique et économique d'une France, qui pourtant ne manque pas d'imagination.
C'est donc la tête pleine de rêves que nous sommes repartis vers le relais des 200 Bornes où nous attendait un repas digne des solides routiers.
Pouilly où je suis retournée pour la troisième fois à la tour du Pouilly fumé, je vous passerais donc les détails et me contenterais de vous renvoyer à la lecture des articles précédents ici.
Mais je vous donne à voir notre équipe en photo dans la cave aux arômes, et dans la salle des dégustations.





  

Nous allons ensuite découvrir le musée de Nevers, j'avais vraiment envie de le voir et quelle ne fut pas ma déconvenue en apprenant que nous avions seulement 20 minutes pour ce faire !


 


Et sur ces 20 minutes le photographe du journal nous en a pris une bonne dizaine à nous faire pauser...et qui se fait gronder ?



Moi bien sur...la diode d'un Nikon se déclenche avant chaque prise de vue, il ne s'agit pas d'un flash, (bien entendue que j'ai coupé le flash) mais le gardien ne l'a pas compris et il a couru sur moi comme en témoigne cette photo animée prise ne flagrant délit de prise de vue sans flash...moment de grande solitude comme on dit quand on est humiliée en publique...mais bon je l'ai bien pris et je me suis rattrapée dans les autres salles continuant au pas de charge la visite.
































Avec toute ces belles œuvres à voir la seule chose donc j'ai envie en remontant dans le car du retour c'est de revenir très vite passer des heures à me repaitre des trésors de ce magnifique musée.
Voilà, maintenant je peux imaginer un géocaching à Prémery, envoyer des gens à Magny-Cours car j'ai bien discuté avec le collègue a déjeuné à côté de moi, décrire le casino à des futurs mariés qui cherchent une salle ou encore envoyer une famille jouer dans le parc.
Aucun souci pour Pouilly, je suis fan et pour Nevers et bien aucun problème dés que possible je me paye le billet d'entrée du musée !



1 commentaire:

  1. Bravo ! une journée bien remplie, de merveilleuses choses à découvrir..

    RépondreSupprimer