vendredi 30 septembre 2011

Eaux de Nièvre

Je ne sais pas pourquoi, mais en ce moment je constate que je ne me souviens pas toujours exactement depuis combien de temps je suis là. Il me semble avoir toujours été là, quand je me dis qu' il n'y a que trois mois que je vis ici, cela me surprends moi même.
Ce paysage doit correspondre à une sorte de nature profonde en moi, et je suis plus que jamais en adéquation avec le rythme de vie, le cadre culturel et les gens.
Quand je retourne à l'étang je ressent à chaque fois le même apaisement, mais depuis quelques temps je guette un petit coin où s'active un engin de chantier.

Quand je m'approche j’aperçois une sorte de gué, une petite ruine et je me sens attirée.
Je m'aventure dans les ornières et je suis bien récompensée de ma témérité, car devant moi les flots se partagent, m'offrant un bain de reflets et de lumière éblouissants.

Je suis sur le déversoir de l'ancien moulin, et profitant des eaux basses je capte au fil de l'onde l'image du jour que voici.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire