lundi 1 mai 2017

Retour à Oulon

Cela faisait plusieurs années que je n'étais pas retournée à Oulon. Voir l'article précédent ici.
Le village est toujours aussi beau, si ce n'est plus. J'ai eu envie de faire une balade de rêve, m'attardant sur les maisons ou les détails qui me plaisaient pour en faire des vues un peu particulières.
Cette fois madame la Maire nous a ouvert l'église, vous pourrez en voir l'intérieur sur le site de Nièvre passion, ici.



Je vais pour ma part vous entraîner dans ma vision, mais allez voir par vous-même ce charmant village, les bancs rouges qui ponctuent le tour du plan d'eau sont très accueillants.
Sur la planète d'Oulon, règne la paix et l'harmonie.

Comme d'habitude vous pouvez glisser du bout de la souris dans les photos qui contiennent une boussole, pour voir les photos sans le texte, cliquez sur la première d'entre elles et naviguez avec les flèches du clavier ou au clic.

Le village dans la vallée

 

Le paysage en arrivant sur Oulon s'ouvre au centre sur la butte de Montenoison.
C'est vraiment une très joli vue en toutes saisons, nous nous pouvons pas nous empêcher de nous arrêter pour regarder le paysage qui se dévoile à nous au sortir de la forêt.

Autour de l'église





L'église est sur le point culminant du village, beaucoup de rues convergent vers celle-ci.
De part et d'autre on peut admirer deux beaux tilleuls remarquables.








Les murs de pierres sèches

Les murs de pierres sèches sont nombreux, souvent ils entourent des vergers ou des prés très bien entretenus. Parfois un petit coup d’œil au-dessus d'un vieux portail permet d'apercevoir un joli buisson fleuri qui dégage un délicieux parfum. Certains murs sont doublés de barbelés, des animaux sont élevés à proximité. En examinant certaines pierres on peut voir des fossiles.







Avant la mer couvrait cette pierre


Un buisson de jasmin qui attire la curiosité par le bout du nez

Au bord de l'étang








Une eau cristaline les jours de ciel bleu




Ma maison préférée face à l'étang, légèrement aquarellisée



L'été j'imagine l'oasis de fraicheur que représente ces arbres !

Le bois

Belle porte


La mairie

Photo retravaillée, pour mettre en valeur ce bâtiment qui me fait vraiment penser à un tableau naïf.
J'imagine vraiment le douanier Rousseau venir poser son chevalet dans ce village croquignolet, il y passerait du bon temps !

mercredi 29 mars 2017

Un saut à Paris

  J'ai vécu quelques années à Paris, en particulier quand ma fille ainée Adeline était toute petite.
Adeline vit encore à Paris où elle exerce son travail de comédienne, vous trouverez à la fin de cet article un lien vers une interview qu'elle a faite récemment.

L'épicerie du film "Amélie Poulain"

Dernièrement nous sommes allé la voir et ce voyage était très nostalgique pour moi car cela m'a fait souvenir du temps où, artiste, j'étais très inspirée par les rues de Paris.
Le petit circuit que j'ai choisi de faire fut celui de Montmartre avec la visite du musée.
Souvenir des peintres de la Butte
Puis pour finir je suis retourné là où Adeline avait fait ces premiers pas de Parisienne, au Palais-Royal.
Nous sommes arrivé le soir et avons repéré déjà les lieux, en passant nous avons vu Alex, son fiancé, qui était en plein travail dans un salon de coiffure ou il excelle dans son art.

Alex sera un jour un coiffeur célèbre j'en suis sûre

Nous avons visité la butte Montmartre, comme par hasard nous sommes passée devant une boutique portant le nom d'Adeline. Ma fille nous a rejoint après notre repas chez Plumeau pour aller faire le circuit d'Amélie Poulain et tenter de voir un coucher de soleil au Sacré cœur.





Manteau noir écharpe rouge... le hasard !













Trouvez le tableau !





Au musée Montmartre j'ai pris la pose sur la balançoire et dans le kiosque pour imiter les modèles de l'époque. La cerise sur le gâteau c'est en cherchant la maison de Van Gogh, il y a bien une plaque sur un immeuble mais celui-ci est insignifiant à mes yeux. C'est alors qu'une collègue de travail d'Alex qui est juste à côté, nous propose de voir la maison du peintre depuis la fenêtre de leur cuisine car en fait on ne voit pas la maison de la rue... Alors voici le scoop, ceci est la maison de Van Gogh telle qu'on ne peut la voir que de la fenêtre de chez Alvarez, coiffeur rue Lepic.


La maison de Van Gogh


Le lendemain j'ai proposé à mon chéri une traversée de Paris à pied, comme je le faisais quand j'étais plus jeune à l'époque où je travaillais dans un grand magasin, aussi je suis passé par les rues où les marques prestigieuses ont pignon sur rue, je me serai bien laissé tenter par un petit tailleur... ou un petit sac à main.









Après la Madeleine et concorde nous avons traversé le jardin des tuileries, les statues semblent jouer un jeu et vouloir captiver notre attention en se servant du décor ou des oiseaux.
Après une pause délicieuse au Nemours nous sommes passés par les colonnes de Buren et rentrés dans le Palais-Royal, quel jardin délicieux et combien d'heures j'y ai passé avec ma petite Adeline !





Assiette végétarienne au Nemours

Dans ma tête les souvenirs se bousculaient et je me revoyais jeune maman, prise entre mes obligations et l'envie d'exposer et de créer. La vie était rude pour un couple d'artistes avec un bébé.
Adeline dans sa poussette parlait beaucoup, mais il a fallu attendre un plus pour qu'elle marche. Je me souviens de ce jour où ici même au Palais-Royal elle s'est lancé sans hésiter comme si enfin elle avait décidé qu'elle le ferait.
Puis mes valises se sont posées longtemps à Montbard, d'ailleurs dans une vitrine j'ai croisé un clin d'oeil de Buffon. D'autres filles sont nées... Les années sont passées si vite.




Ici Adeline à fait ses premier pas !


Le soir exténuée par les 25 kilomètres fait dans les rues de Panam, c'est avec plaisir que j'ai repris le train pour notre douce et belle Nièvre.


Comme promis une interview d'Adeline qui est devenue une très jolie jeune femme !