dimanche 12 mars 2017

Du sang sur la neige


L'association Aline qui organise des évènements culturels dans un petit coin de Nièvre autour de Prémery, m'a demandé il y a deux mois de réaliser une affiche pour une soirée de musique traditionnelle Balte et Russe. À cette occasion j'ai eu la chance de passer un moment en tête à tête avec  Anda Peléka  qui à produit des chants, en s'accompagnant d'un kokle et d'une guitare.

"Je ne suis pas mélomane", voici comment j'ai abordé la chanteuse, je voulais vraiment qu'elle m'explique son art de façon compréhensible pour moi qui ne possède pas la fibre musicale,  c'est comme ça que j'ai appris beaucoup de choses.
Anda vient de Lettonie, un pays Balte et contrairement à ce qu'on pourrait  penser les Lettons n'ont pas de racines communes avec les Russes. Les pays Baltes sont en revanche très vite dominés par des envahisseurs, les Russes sont venus les libérer puis les ont occupés, les pauvres Lettons ont fini par s'y perdre.
Les guerres, la misère occasionnée par les occupations successives et le climat très froid n'ont pas rendus leurs chants particulièrement optimistes, on s'en doute.
Le drapeau Letton symbolise du sang sur la neige.

La langue Lettone et au plus près du sanscrit, donc de la langue indienne. Leur religion d'origine n'est ni le catholicisme ni l'orthodoxie mais plutôt un panthéisme organisé sous la tutelle d'un dieu bonhomme et doux qui a deux acolytes féminins l'une étant la spécialiste du monde sous-terrain et matériel et l'autre régnant sur le domaine de la nuit, d'autres petites déesses règnent dans les bois, les rivières et les autres éléments. Là encore on est proche de l'Inde !
Si cela se retrouve dans la musique ? Je n'ai pas vraiment trouvé cela, bien qu'on débute souvent par une mélopée douce qui s'amplifie comme dans les ragas.
Les Lettons sont tous chanteurs, tous musiciens, on dit que quand ils font un spectacle il y a plus de monde sur scène que dans la salle. À chaque stade de la vie une chanson existe et chacun peut transformer à sa guise le chant traditionnel, il y a plus de 500 000 chansons au répertoire traditionnel Letton et Anda ne va pas tous les produire ce soir mais cependant elle chantera assez pour nous donner un bel aperçu de la culture musicale Lettonne.

Vous pourrez chercher des renseignements sur internet, vous trouverez peu de chose aussi bien décrite que par Anda, elle nous a donc offert un moment rare et précieux. Elle-même ne se produit pas toujours dans ce registre musical. Elle a étudié au conservatoire Rachmaninoff, le Russe fait partie de sa culture car elle est née à un moment où la Lettonie était occupée par les Russes.
Soprano, élevée au cœur des intérêts culturels forts entre la France et la Russie, Anda Peléka vit au Puy-en-Velay où elle se produit dans un contexte de musique sacrée accompagnée par un harpiste ou un pianiste.
 Anda à vendu tous les CD qu'elle avait apporté.
Concernant maintenant la soirée au cours de laquelle nous avons mangé une très bonne choucroute, on pouvait aussi y voir des magnifiques photographies de l'artiste Lydia Chavinskaia. Entourés de photographies de paysage de neige, avec les petites lumières qui brillent au fenêtre d'une vieille Datcha dans la forêt, nous avons passé une délicieuse soirée.


Anda découvrait pour la première fois la Nièvre, elle qui fut un jour "la fiancé qui venait du froid" m'a dit qu'elle trouvait notre petit coin fort chaleureux et qu'elle serait ravie de revenir donner de la voix.
Espérons que les organisateurs potentiels la solliciteront de nouveau.
(contactez l'association ALINE 06 41 38 23 97)
 Une autre facette de notre fée d'un soir dans la vidéo qui suit !