dimanche 21 août 2016

Dans le tableau

Certains paysages nous troublent par leur beauté et nous laissent libre d'imaginer des espaces aux confins de la réalité. Aux étangs de Vaux et de Baye je me suis immédiatement transportée dans différents tableaux impressionnistes. Le décor était planté et la présence majestueuse des arbres servait de cadre. Parfois il me semblait que les arbres confiaient leur inquiétude pour l’hiver à venir, qu'ils racontaient les crues des eaux froides et violentes.

La lumière changeante offrait des versions nouvelles de la toile que la nature peignait sous mes yeux. Nous n'avons pas vu beaucoup d'oiseaux si ce n'est quelques cygnes, en revanche les touches de couleurs étaient enivrantes et je me suis promené entre Gauguin et Manet, j'ai croisé messieurs Monet et Courbet même Picasso est venu glané du bois pour sculpter des animaux étranges pendant que mon cher Chagall jouait du violon dans les nuages.

Pour visiter l'exposition nature cliquez sur la première image et faite défiler avec les touches de votre clavier.
















1 commentaire: