samedi 20 février 2016

Février fait vibrer



Il pleut et il pleut, normal en février. Période des crues de fin d'hiver, entre deux rayons de soleil capricieux nous sommes à la recherche de quelques signes du printemps.
C'est devant tant de cruauté climatique, que je me rappelle des cours de biologie du lycée et de ce prof que j’aimais bien, car il avait beaucoup de bon sens.
Il nous avait expliqué que si il y avait des coups de vent et de la grêle en cette saison c'était parce que la nature était trop généreuse et que si toutes les graines semées par le vent d'automne poussaient nous serions au cœur d'une jungle indomptable.
Ainsi à chaque fois que j'ai du mal à supporter ce temps de chien je me dis que la nature vibre pour trier les graines et nous donner la juste part de fleurs et de fruits.
Mais que la vie du petit hérisson doit être dure en ce moment ! Je l'ai trouvé au fond de la cabane cherchant un peu de chaleur derrière ma tondeuse. Cette pauvre cabane de jardin penchée et prête à s'écrouler. Je vois chaque matin les traces de sa quête de nourriture. Je lui laisse parfois des petites offrandes mais je ne suis pas certaine qu'il soit le seul sur le coup.
Le chat se colle au plus prés du radiateur, je grelotte devant l'ordinateur en travaillant et souvent les gouttes d'eau qui s'abattent contre la vitre me décourage dés que je dois sortir.
Courage, courage ... il faut partir prendre le car, il faut aller travailler,  il faut faire les courses... ce n'est pas pire que la vie d’Alphonsine mon hérisson.


Mais ce jour là il faisait plus doux et nous somme allé faire des photos autour de l'étang.
J'ai fait beaucoup de panoramas avec lightroom je vous laisse visiter les paysages gorgés d'eau pendant que vous êtes bien au chaud.
Un clic sur la première image et ensuite faire défiler les photos en cliquant dessus.
















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire