mardi 18 août 2015

Dans le village d'Achille Millien

Partie sur un petit coup de tête, j'ai laissé ma carte mémoire à la maison, heureusement je ne pars pas sans ma tablette, et je peux encore m'en servir comme appareil photo.
Mais c'est un peu frustrant tout de même.
Sauf pour les photosphères.


Depuis que j'habite la Nièvre j'ai toujours entendu parler d'Achille Millien, à Prémery le collège porte son nom.
Puis quand j'ai travaillé pour Monsieur Tréfouël j'ai regardé son film sur ce poète qui passait beaucoup de temps à battre les campagnes pour recueillir les chants et musiques traditionnelles.
Il habitait une jolie maison à Beaumont-la-Ferrière et je n'avais jamais visité l'endroit.
Je me suis imaginé être à sa place en descendant le petit bout de chemin jusqu'à la rivière.
Ici vivent encore des poètes, un petit cœur peint à la main en témoigne ainsi que quelques cailloux en mosaïque dans le muret.











Puis le cafetier a ouvert sur la place du village et je me suis payé le plaisir d'offrir à ma moitié un diabolo menthe pendant que j'en sirotais un à la grenadine.
J'aime les petits cafés typiques, et déjà je fais des plans pour revenir ici à l'automne pour aller dans la forêt à la saison des champignons.
Et je me vois déjà dans ce petit café douillet prendre une de ces choses interdites : un chocolat chaud avec des croissants que j'aurai prévus sous le manteau.





kkkk

1 commentaire: