mercredi 19 novembre 2014

Spectacles

 Chaque année c'est soirée cabaret, j'espère que cette fois c'est la dernière car je m'y ennuie fortement.
De plus on passe un temps fou à tout organiser et cela se fait au détriment d'un travail plus productif et surtout qui serait plus intéressant pour le tourisme.



les dames en revanches se sont vraiment défoncées pour que le repas soit super, et j'ai beaucoup aimé l'entrée, surtout les verrines.

Dimanche, nous avons assisté à la représentation : Tu as le salut du poilu à Champlemy.






J'ai écrit un petit article pour la presse locale, il est parti avec quelques fautes qui restaient avant que ma collègue ne les corriges en se foutant bien de ma poire. C'est fou comme ça peut faire plaisir à certaines gens de penser que je manque d'intelligence ou d'éducation.
Mais vraiment cela me peine de me donner toujours autant de mal pour écrire pourtant j'adore cela.

Le voici ci-dessous:




Louis Barthas simple soldat tient un journal dans lequel il note ses pensées, sa vie durant les combats dans la Somme au chemin des dames et à Verdun.
Ces carnets édités en 1978 ont marqué l’histoire du témoignage des combattants de 14-18
Pacifistes et dénonciateurs ses écrits retravaillés par la petite troupe du théâtre Eprouvette ont bouleversé le public venu remplir la salle « Jean Bosco » de Champlemy.
A l'initiative de la communauté de communes entre Nièvres et Forêts ce spectacle se déroule dans le cadre des célébrations de la Grande Guerre.
Au cœur d'un décor minimaliste deux comédiens vont nous faire vibrer sous la mitraille et les bombes d'une guerre boueuse et infâme.
Chacun peut s'identifier au poilu qui prend les traits de Jean Bojko alias Louis, dont le compagnon, Fabio, soutient la parole en chansons s'accompagnant d'un orgue de barbarie.
Le binôme de poilus va nous faire traverser tranchées et buttes sanglantes, avec une émotion qu'on pourra à peine mettre en pause durant des citations de Wikipédia.
En alternant révélations historiques, chansons authentiques ce moment de théâtre révèle la nature fratricide de la guerre.
La troupe rend ainsi un vibrant hommage à tous ces hommes tombés au combat.
http://www.theatreprouvette.fr/htm/14-18/cadres-guerre.htm