jeudi 7 août 2014

Clamecy sur l'Yonne et dans la Nièvre

Persuadée depuis quelques mois que Clamecy est partagé en deux par l'Yonne avec de chaque côté une église et une cité médiévale je n'ai pas compris par quel tour de passe passe nous somme parvenus d'une partie à l'autre par le haut et sans traverser la rivière...je me suis donc décidée d'aller voir sur google map comment est constituée cette ville dont les ruelles semblent s'entortiller à l'infini mais cela reste assez confus !












Nous avions déjà bien examiné l'église, souvenez vous, croyez moi sur parole ou allez relire l'article en cliquant ici et là.
Aussi j'avais vraiment envie de parcourir la partie ancienne de Clamecy.



Finalement de petites rues en petite rues, au grès des estaminets et boutiques aux devantures de bois nous sommes arrivés dans la rue des moulins, un bief attire les pas et devant nous s'ouvre un chemin en bordure d'eau qui offre des perspectives très bucoliques en dessous des murailles.









Petits ponts privés, lavoirs décorés et toilettes en guise de pot de fleurs, ou encore bric à brac de bassines aux couleurs vives, évoquent une vie marginale où les pigeons roucoulent pendant que chaque centimètres carré de terre est aménagé comme si un concours du plus petit jardin improbable était organisé.



Les anciennes publicités peintes restes visibles, des fresques sont improvisées, il suffirait de très peu de transformations pour qu'on puisse y tourner un film dans le jus des années 40.
En passant devant une terrasse de café abandonnée je sentirais presque sur ma langue le goût de la limonade que mon grand père me servait devant son petit casino.
L'odeur de la farine flotte encore devant  la boulangerie abandonnée, en fermant les yeux je replonge plus de 40 années en arrière et nous avons écarté les rideaux derrière la vitre brisé pour voir si les fantômes par hasard ne seraient pas sympathiques.
" il vous reste des croissants ? "









Les jolis pavés neufs des ruelles de la vieille ville ne demandent qu'à entendre à nouveau les pas des artisans, d’ailleurs ils sont nombreux à avoir une échoppe dans le centre prés des halles du marché.









La belle place des grandes promenades permet d'admirer l'Yonne sinuer au creux du vallon, il faut revenir encore à Clamecy car je n’ai pas encore vu le musée, fait le tour de l'étang et découvert l'histoire des flotteurs...car on me l'a dit dans le lavoir si joliment aménagé pour les expositions de l'été, d'ici partaient les train de bois qui flottaient jusqu'à Paris !






Visitez le lavoir aux expositions prés du port !















1 commentaire:

  1. Une agréable balade ! une ville plein d’intérêt ! Bravo ...

    RépondreSupprimer