vendredi 3 juin 2011

Bientôt un an

  J'ai fait le tour des quatre saisons.
Chaque paysage vit et reste infiniment beau et vivant.
L'autre jour depuis la route les champs sous le vent ressemblaient à la mer, les épis ondulaient comme les eaux.



L’hiver révèle mieux les structures et les formes, mais l'été les frondaisons encadrent de mystères et de murmures mes promenades.